La vaccination

LA VACCINATION

 

Attention, ce site est fermé ! Rejoignez-nous sur le nouveau : www.potron-minet.com



Qu’est ce que la vaccination ?

Le principe de la vaccination pour les chats est identique à celui de la vaccination pour les humains : il consiste à injecter une souche (vivante ou inactive selon le vaccin) afin de déclencher une réponse immunitaire rendant l’organisme résistant contre la maladie correspondant à la souche injectée.


De quels vaccins s’agit-il ?

  • Le vaccin contre le coryza : le coryza est un terme qui regroupe en fait principalement le virus de l’herpès félin, ou calcivirus, et la chlamydiose. Ces deux maladies se caractérisent par une atteinte de l’appareil respiratoire (écoulements nasaux, ulcères buccaux, toux) et oculaire (conjonctivites, voire ulcères). C’est une maladie très contagieuse qui se soigne si elle est prise à temps.
  • Le vaccin contre le typhus : le typhus est provoqué par un virus appelé parvovirus. Il se manifeste par des diarrhées aigües et une baisse conséquente des défenses immunitaires. Cette maladie est très grave et souvent mortelle, en particulier pour les chatons. A noter qu’il n’existe aucun traitement spécifique.
  • Le vaccin contre la leucose : la leucose est une maladie due au virus leucèmogène félin (Felv). C’est une maladie mortelle qui, au stade final, se caractérise par des cancers du sang (leucémies, lymphosarcomes), des anémies et des atteintes neurologiques.
  • Le vaccin contre la rage : c’est une des rares maladies transmissibles de l’animal à l’homme. Ce vaccin est obligatoire dans les régions infectées et pour toute sortie hors des frontières de la France. Elle est mortelle, il n’y a aucun traitement.


Par ailleurs, il n’existe à l’heure actuelle aucun vaccin contre deux maladies particulièrement graves: le FIV et la PIF.

  • Le FIV, ou virus de l’immunodéficience féline, est au chat l’équivalent de ce que le HIV est à l’homme. D’où l’appellation de sida du chat. Il se transmet principalement par morsures entre chats, il n’est en aucun cas transmissible à l’homme. C’est une maladie mortelle qui, au stade final, s’exprime par des infections à répétition et un état d’immuno-dépression.
  • La PIF est une maladie mortelle encore mal connue : c’est une mutation d’un virus courant, le coronavirus. La contamination se fait par les selles. Elle se remarque par une forte fièvre, un amaigrissement simultané à un gonflement de l’abdomen.


Pourquoi faire vacciner son chat ?

Il faut savoir que nos animaux peuvent être exposés aux maladies précédemment citées, parfois aux dépends de leur vie. La vaccination est donc une précaution afin de garder votre chat en bonne santé.
Si les chats qui ont accès à l’extérieur sont plus exposés car ils échappent à la surveillance de leur propriétaire et peuvent rencontrer des animaux malades ou fréquenter des endroits à risque, les chats d’intérieur peuvent également être contaminés, en particulier par votre intermédiaire (les mains, les vêtements, les semelles de chaussures…) ou celle d’un autre animal ayant accès à l’extérieur.


Quels sont les avantages de la vaccination?

La vaccination permet donc de protéger votre chat contre le coryza, le typhus, la leucose et la rage. C’est pourquoi il est très fortement conseillé de le faire vacciner afin de lui assurer une bonne santé.
Selon le mode de vie de votre chat, certains vaccins sont plus ou moins indiqués : pour un chat d’intérieur, le nécessaire correspond aux vaccins typhus/coryza ; pour un chat d’extérieur, mieux vaut faire en plus le vaccin contre la leucose. A l’heure actuelle, en France métropolitaine, le vaccin contre la rage n’est pas indispensable.
La vaccination permet aussi de participer à un effort global de contrôle sanitaire de la population féline et donc au  recul des maladies concernées.
A noter que pour être efficace, la vaccination doit être pratiquée sur un animal en bonne santé.


Quels sont les inconvénients ?
Certains vaccins, en particulier les souches vivantes, peuvent rendre le chat malade (fièvre).
Il existe un débat assez polémique sur un lien possible entre les adjuvants présents dans le vaccin contre la leucose et l’apparition de tumeurs et cancers type fibrosarcome. Le vaccin contre la rage a aussi été remis en cause.

pict3894.jpgSalsa

pict3956-1.jpgGargamel est arrivé avec 7 autres chatons errants: ils étaient atteint du coryza (d'où la perte d'un oeil pour Gargamel), mais aussi du typhus, maladie qui a emporté 5 des 8 chatons, malgré tous nos efforts pour les sauver. Il est aujourd'hui vacciné et adopté.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site